Trois rivières pabos

Trois rivières pabos


Le nom Pabos vient du mot amérindien Pabog, signifiant « eaux tranquilles ». Ces trois rivières, Petit Pabos, Grand Pabos Nord et Grand Pabos Ouest, descendent progressivement de leur source, les hauts plateaux gaspésiens, en un parcours sinueux dans une nature sauvage, puis se jettent dans le golfe du Saint-Laurent entre les villages de Grande-Rivière et de Pabos. Elles totalisent 140 kilomètres, dont 50 sont ouverts à la pêche au saumon. Ces splendides cours d’eau ont en commun des eaux cristallines fraîches ou froides ainsi qu’une histoire marquée par des efforts couronnés de succès pour préserver et reconstituer la population de saumon atlantique.

Les trois rivières Pabos offrent aux saumoniers un total de 11 secteurs de pêche, cinq d’entre eux étant à accès contingenté et tous étant accessibles par sentier pédestre, et de 91 fosses. Outre le saumon atlantique, on trouve, dans les trois rivières Pabos, parmi les espèces les plus fréquentes, de la truite de mer au poids variant de 1,4 à 2,7 kilogrammes.